les fêtes traditionnelles italiennes

Une fête traditionnelle, (dérive du latin festus) est un jour consacré à la mémoire d’un fait mémorable, un événement, d’un Saint ou d’une personne qui a honoré son pays.

Dans ces parties de plaisir, les individus organisent des rituels ou des cérémonies commémoratives pour se réjouir.

En Italie existent plusieurs fêtes traditionnelles, dans cet article nous allons vous présenter trois fêtes assez connues dans ce joli pays.

Fête de la Befana :

Qui dit Befana dit la « gentille sorcière » de l’Epiphanie, culte en Italie qui marque le 06 janvier la fin des festivités de Noël. Selon une légende, la fête de la Befana est une fête qui remonterait à l’époque romaine.

Cette fête est une vielle tradition italienne au cours de laquelle une vielle dame, considérée comme un deuxième Père Noël vient, le jour de l’Epiphanie, distribuer des bonbons aux enfants sages et du charbon à ceux qui ne l’ont pas été. Cette sorcière est décrite comme une vielle femme souriante volant sur un balai. Elle se balade vêtue de haillons et porte une bourse et un sac plein de friandises, de cadeaux et de charbon.

Cette tradition est très chère au cœur des italiens, chaque année des spectacles sont organisés et les familles italiennes les fêtent avec joie et enthousiasme.

La Pentecôte :

 

C’est une fête chrétienne qui célèbre l’effusion du Saint-Esprit le cinquantième jour à partir de Pâque sur un groupe de disciples de Jésus de Nazareth. Ce dernier est un juif de Galillé, né entre l’an 7 et l’an 5 av. J-C.

C’est un événement qui symbolise fondation de l’église, avec cette communauté prête à répandre leurs croyances au plus grand nombre.

Le Palio :

 

Le Palio est l’évènement sportif le plus célèbre d’Italie. Il s’agit d’une course de chevaux montés à cru qui se déroule entre quartiers d’une cité ou entre entités territoriales voisines.

Lors de la course, tous les coups sont permis entre cavaliers, il n’est donc pas rare de voir un cheval terminer la course tout seul.

L’origine de ce type de manifestation remonte à l’époque des communes libres italiennes. Aujourd’hui la course du Palio est devenue une tradition très ancrée dans beaucoup de villes d’Italie, surtout les anciennes villes médiévales.

Les règles ne sont pas des plus communes. Elle dure 75 secondes seulement, le vainqueur remporte le « Drappellone« en trophée : une grande toile peinte, chaque année par un artiste différent. Et le perdant n’est pas le dernier, mais le second qui finit la course.

Pour découvrir d’autres traditions italiennes, notre blog vous propose plusieurs articles que vous pouvez consulter.

Ciao!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *